Harmonica Chromatique          (Retour accueil)

Avant toute chose, je suis harmoniciste chromatique, ne m'intéresse qu'à ce type d'instrument et je ne parlerai que de l'harmonica chromatique.

1- Les grands harmonicistes que je connais et que j'ai eu l'occasion d'écouter, soit en concert, soit sur disque

Si vous êtes un homme, cliquez là ===> LES GRANDS !
Si vous êtes une femme, cliquez là  =======>>======>> LES GRANDS !
( c'est un peu plus compliqué pour les femmes... bizarre ça... ??? )

2- Technique de l'instrument

Ils cliquent tous là ( hommes et femmes ) ===> Technique

3- Utilisation de l'harmonica chromatique

Ca doit être là ! ===> Utilisation

4- Mes articles pour la revue H2F

Peut-être là ! ===> Articles

5- Harmonica et santé

Bah... on clique là ! ===> Santé

6- Mon avis sur les harmonicas chromatiques

Bah... on clique là ! ===> Avis

 

(Haut de page)

Retour accueil


Les grands harmonicistes

Tout d'abord, quelques uns des plus grands harmonicistes... je n'en citerai que 3. Ce sont ceux que j'ai le plus écoutés.
Ces trois harmonicistes sont , selon moi, ceux qui ont su tirer, de l'harmonica chromatique, les sonorités qui le mettent vraiment en valeur.

1- Le plus grand, le plus complet, le plus virtuose, le plus dynamique, énergique, puissant, etc...
- Claude GARDEN
- Biographie sur le site de Jean Labre ( il est harmoniciste aussi et cette biographie est très bien faite )
C'est un français ! Musicien classique, de variété, et de jazz.
Il commençait à être connu en France dans les années 60. Il est ensuite allé vivre au Canada
pendant 17 ans pour revenir ensuite à nouveau en France.
Sa longue absence a entrainé le fait qu'il soit très peu connu en France. Ces dernières années, il tournait surtout au Japon; il était renommé dans les pays asiatiques.
Malheureusement pour l'harmonica, et pour nous tous, Claude est décédé le 9 décembre 2004, à l'âge de 67 ans. Sa disparition est une grande perte pour l'harmonica. Claude a porté l'harmonica chromatique au plus haut niveau qu'il était possible d'atteindre. Il a joué comme personne n'a jamais joué et... peut-être même comme personne ne pourra jamais jouer. Il me parait inégalé et inégalable. Il avait travaillé énormément pour être le meilleur et... il l'était devenu !
Claude, en jazz était excellent ! Il est, pour moi, indépendamment de l'harmonica, parmi les plus grands jazzmen. Claude, c'était de l'énergie dans le jeu, des tierces, des quartes, quintes, sixtes, et bien sûr des octaves !
J'ai le grand avantage de l'avoir connu et d'avoir pris des cours d'harmonica avec lui.

Avec Claude Garden en jazz, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on ne s'ennuie pas !
Pour écouter quelques extraits du CD jazz de Claude, cliquez ici ==> Extraits

J'avais aussi envoyé un mail à France Harmonica... ==> Mon mail à FH !

J'ai écrit un témoignage, sur Claude Garden, qui est paru dans le numéro "Spécial Claude Garden" ( n° 11 Hiver 2007/2008 ) de la revue Harmonica de France Fédération :
Pour le lire, et bah... y clique là ! ==>
Articles

2- Le plus connu mondialement, surtout dans les milieux du jazz...

- Jean "Toots" THIELEMANS -
C'est un belge !
Un son doux et velouté, avec de très jolies harmonies dans ses improvisations. C'est vraiment un grand Monsieur de l'harmonica chromatique.
C'est aussi un très bon guitariste de jazz qui siffle en même temps qu'il joue sur sa guitare.

3- Plus connu en tant que chanteur et compositeur de variété...
- Steevy Wonder -
C'est un américain !
Avec un phrasé bien à lui...
Et il ne joue pas que de l'harmonica !!!

Quelques excuses :
En dehors des harmonicistes ci-dessus cités, je n'ai pas écouté beaucoup d'harmonicistes. Ceci est dû au fait qu'il y en a très peu qui en joue en jazz et que je m'intéresse surtout au jazz.
Mais je vais en citer 2 autres que j'ai eu l'occasion d'entendre en jazz et qui jouent très bien :

- Olivier Ker Ourio - Un français qui vit en région parisienne.
- Pete Pederson - Un américain qui est décédé depuis peu

Aparté harmonica chromatique en classique
Il y a aussi bon nombre d'harmonicistes qui jouent du classique... Je demande à ceux-là de bien vouloir m'excuser mais... je préfère me cantonner à ne parler que de ce que je préfère en musique... le jazz !

Malgré tout, je vais quand même citer :
- Larry Adler - américain
- Claude Saubestre - français
- Franz Chmel - autrichien

Aparté harmonica diatonique
Bien que cela soit un peu hors sujet...
J'ai eu l'occasion d'entendre jouer - Howard Lévy - ( américain ) en jazz, sur harmonica diatonique... j'ai vraiment été impressionné par son jeu, son phrasé, sa virtuosité. Ce monsieur est une pointure dans le domaine !

Et il y a aussi - Sébastien Charlier - ( français ) qui est très impressionnant.

 

(Haut de page)

Retour accueil


GARDEN CLUB

Voilà un excellent disque de jazz réalisé par notre regretté Claude Garden.
Il y joue avec des pointures :
- Olivier Hutman au piano
- Luigi Trussardi à la contrebasse
- Charles "LOLO" Bellonzi à la batterie
- et Martial Solal en Guest Star !

Claude nous montre sur ce CD la puissance, le dynamisme de son jeu.
Aucun harmoniciste n'a jamais joué a un tel niveau ! Et... à mon avis, nous ne sommes pas près d'en entendre un autre un jour jouer à ce niveau-là.

Je vous propose d'en écouter qq extraits ( mp3 )...

- Autumn leaves (369Ko)
- I feel good (460Ko)
- Sous le ciel de Paris (324Ko)
- Lullaby of Birdland (342Ko)
- Over the rainbow (515Ko)

Tout l'album est maintenant en ligne : http://www.deezer.com/#music/album/44798

Et voici les références de ce grandissime CD de jazz de Claude Garden :

..............GARDEN CLUB.................

On peut le trouver à la FNAC et sur le site de la FNAC ( par exemple )...

Vous pouvez aussi aller faire un tour sur le site du producteur de ce CD : www.elabeth.com

 

(Haut de page)

Retour accueil

 


Mon mail à France Harmonica

J'ai arrêté de prendre des cours avec Claude Garden en 1999 je crois. D'une part parce qu'il me fallait le temps d'assimiler tout ce qu'il m'avait appris, et d'autre part, parce que ma maladie neurologique commençait à s'affirmer et du coup commençait à prendre une place importante ( bien trop importante ! ) dans ma vie, mon moral était en baisse et, de ce fait, ma motivation pour l'harmonica aussi.
Je téléphonais de temps en temps à Claude Garden.
Je crois que j'ai dû avoir Claude au téléphone, pour la dernière fois, au début 2004.
Et c'est tout fait
par hasard que j'ai appris le décès de Claude Garden, en allant faire une petite visite sur le site de France-Harmonica. J'y ai lu la triste nouvelle; c'était quelques jours après son enterrement, en décembre 2004. Cette nouvelle m'avait vraiment choqué, je n'en croyais pas mes yeux.


Le 9 avril 2005, j'ai envoyé le mail suivant sur le site de France-Harmonica ( franceharmonica@online.fr )


Bonjour,
je sais !... je n'ai pas encore réglé ma cotisation pour 2005. Je m'en suis rendu compte ce matin. Je vais le faire incessamment sous peu...

Un autre adhérent FH, et ami, vient de me faire lire l'interview qui avait été faite par Jean-Charles Buecher dans la revue. Très intéressant cet interview.

J'en connaissais déjà certains points parce que, j'ai pris des cours avec notre regretté Claude Garden de 1996 à 1999. Il m'a beaucoup apporté, il m'a permis un nouvel envol en harmonica alors que, avant de le connaître, je plafonnais lamentablement.

Pour moi, c'est le meilleur parmi les plus grands ! Je l'avais découvert dans un 33 tours, en 1967; il y jouait, entre autres, "Le grisbi", "Caravan", etc... Avant ça, je ne connaissais que le trio Raisner et Larry Adler. Ce disque de Claude avait alors été pour moi une révélation, je m'étais même dit à l'époque : " Putain !!!... Ce mec a vraiment des tripes pour jouer comme ça !!! ". C'était bien au-dessus que de ce que j'avais pu entendre avant.

J'ai beaucoup écouté Thielemans et puis aussi un peu Pete Pederson, etc... que j'aime bien aussi mais... Garden était vraiment nettement au-dessus, il avait une sonorité exceptionnelle ( et s'il n'en avait qu'une !!! ) ! Sans parler de ses phrasés hyper rapides, de ces glissando, de ces liaisons qui nous font oublier que jouer légato est impossible à l'harmonica, de ses attaques très puissantes, des jeux en tierces en quartes en quintes en sixtes en octaves comme personne, ... etc... et j'en passe...

En fin de cet article, vous citez qq CD de Claude... Très bien mais... vous oubliez son disque de jazz , dont il m'avait parlé en 1996 alors qu'il était en plein dans ses enregistrements, et qui a fini par sortir dans le commerce. Comme j'ai moi-même des gros soucis de santé ( j'ai donc levé le pied pour l'harmonica et me suis reporté sur de la composition musicale ), je n'ai eu que quelques contacts épisodiques avec Claude ces dernières années, par téléphone, et... je n'ai pas su qu'il était malade, je n'ai appris ça qu'avec son décès. Si j'avais su... je serais allé lui rendre visite avant !

Bref !... récemment, je me suis procuré plusieurs exemplaires ( pour en offrir aussi à des amis ) de son CD de jazz... C'est géant !!!... je l'écoute presque tous les jours... presque en boucle... Claude arrive à me redonner l'envie de rejouer de l'harmonica à travers ce disque.

Pour ma part, je suis passé par la FNAC ( sur leur site Internet, on peut d'ailleurs écouter des extraits de ce fameux CD ), où je l'ai commandé. Je vous en donne les références : GARDEN CLUB , CLAUDE GARDEN avec Olivier Hutman, Luigi Trussardi, Charles Bellonzi et, en guest, Martial Solal.

Inutile de vous dire que les musiciens qui jouent avec lui sur ce CD sont des POINTURES ! C'est donc de l'excellent jazz !

Dommage, d'après ce qu'il est écrit sur le CD, Claude en était le producteur; il n'aura donc pas profité de son travail, et de ses investissements, pour ce CD !

Pour ma part, l'harmonica ne m'intéresse qu'en jazz, ou en variété. Mais... j'ai quelques disques de Claude en classique, c'est très bon aussi.

Le décès de Claude est une perte énorme pour l'harmonica. Personne ne jouait, et ne joue, comme lui jouait.

Continuons à le faire vivre dans nos têtes... achetons et écoutons ses disques, et surtout, ce CD de jazz !

Amitiés harmonicistiquanesques.

Christian.


Je n'ai pas eu de réponse. Mais j'avais complètement oublié que la présidence avait changé, que France-Harmonica a changé de nom pour devenir la Fédération "Harmonicas de France"et en plus, qu'il y a eu changement de site. Il faut dire que mes soucis de santé ont fait que j'ai arrêté d'aller aux réunions de France-Harmonica, et donc, j'étais moins au fait de l'actualité de cette association.
Il est donc tout à fait compréhensible que je n'ai pas eu de réponse.


Le 19 novembre 2005, j'ai envoyé ce mail ci-dessous ( auquel j'avais mis en pièce jointe celui ci-dessus ) à secretariat@harmonicasdefrancefederation.org


Bonjour,

vous trouverez en pièce jointe, un mail que j'avais envoyé sur le site de "France Harmonica" le 09-04-2005. Je ne sais pas s'il vous avait été transmis ???

Cela vous dirait-il de faire paraître, en article dans notre revue, un texte de ce genre, dont je serais, bien évidemment, le signataire ? Car, ce que je pense en matière d'harmoniciste n'engage que moi.

Bien entendu, il faudrait que je le remette un peu en forme pour supprimer qq. paragraphes qui ne sont plus d'actualités.

Merci d'avance pour votre réponse.

Amitiés harmonicisticalesques.

Christian.


Je n'ai pas encore eu de réponse à la date d'aujourd'hui ( fin mars 2006 ).
Je suppose que l'équipe doit être très occupée par diverses activités...

Ce n'est pas grave ! Grâce à Internet, et à mon site, je peux faire paraître ici mon mail, et rendre hommage, à ma façon, à notre regretté Claude Garden.

 

(Haut de page)

Retour accueil


Technique de l'Harmonica Chromatique

J'ai entendu dire, par un harmoniciste français connu, que c'était très facile de jouer de l'harmonica, qu'il suffisait juste de respirer dedans...!!!...
Et ben... je vais vous rassurer !... l'harmonica n'est pas du tout un instrument facile ! De toutes façons, quels que soient les instruments de musique, il n'y en a pas de faciles. Chaque instrument a ses difficultés, ses limites, et ses facilités.
Sur l'harmonica, vous pourrez faire des choses qu'aucun autre instrument peut faire, et inversement !

Constitution de l'harmonica chromatique

Si on veut savoir comment est fait un harmonica chromatique, on clique là ==> CLIC !

Comment souffler, l'utiliser, etc...

Besoin de savoir ???... Et bah... y clique là ==> CLIC !

Comment entretenir et réparer son harmonica

En savoir plus ==> CLIC !

 

(Haut de page)

Retour accueil


Constitution de l'Harmonica Chromatique

Ci-dessous, vous voyez les notes auxquelles on accède sur un harmonica chromatique 12 trous :

Sur la gauche, en vertical, en noir, il est écrit S-A-S-A. S comme "Souffler" et A comme "Aspirer".
A droite de ces 4 lettres, vous trouvez les noms des notes que l'on obtient en souffant dans les trous correspondants.

La série de notes du groupe "S-A" supérieur , sur 2 lignes, sont les notes obtenues quand le piston est dans sa position de repos.
La série de notes du groupe "S-A" inférieur , sur 2 lignes, sont les notes obtenues quand le piston est poussé.

L'harmonica chromatique 12 trous, représenté ci-dessus, permet une étendue de 3 octaves plus 1 ton. Sur le dessin, les notes graves se trouvent à gauche et les notes aigües se trouvent à droite.
A noter toutefois : les 3 octaves sont composées de façon identique, à l'exception du fait que l'octave la plus aigüe, ce n'est pas un SI# que l'on peut jouer mais un RE

Quelques exemples maintenant... pour voir si vous avez bien compris !

Ex 1 : si vous soufflez dans le trou 6, avec le piston au repos ==> MI ( ou FAb )
Ex 2 : si vous aspirez dans le trou 7, avec le piston poussé ===> LA# ( ou SIb )
Ex 3 : si vous aspirez dans le trou 12, avec le piston poussé ==> RE
Ex 4 : si vous aspirez dans le trou 4, avec le piston poussé ===> SI# ( soit un DO ! )

Les harmonicas chromatiques 16 trous comportent une octave supplémentaire dans le grave, de même composition que les trous 1-2-3-4 ci-dessus.
Il existe aussi des chromatiques 14 trous ( 2 trous en plus vers le grave ), des 10 trous, 8 trous, etc...

A noter aussi qu'il existe des harmonicas accordés sur différentes tonalités.
Celui décrit ci-dessus, si sa tonalité est gravée "C" dessus, c'est un harmonica en DO; si on souffle un DO, ce sera un vrai DO ( comme sur le piano par exemple ). S'il est gravé "Bb", c'est un harmonica en SI bémol; si on souffle un DO, la note obtenue sonnera comme un vrai SIb. C'est le même principe qu'une trompette en SIb, par exemple.

Pour ma part, je ne me casse pas la tête à jongler avec toute une batterie d'harmonicas de différentes tonalités, je joue dans toutes les tonalités avec un seul et même harmonica. C'est sûr, il y a des tonalités plus faciles que d'autres mais... ça va quand même !

 

(Haut de page)

Retour accueil


Utilisation de l'Harmonica Chromatique

Alors, qq erreurs à ne pas commettre :

- prendre l'harmonica et souffler dedans comme ça, d'oreille sans connaître comment il est constitué.
- se refuser à étudier le solfège, la musique, les accords, les harmonies, etc...
- apprendre tout seul, sans avoir recours à un professeur.
- boire un grand verre de soda "light" contenant de l'aspartame avant de jouer. L'aspartame a pour effet de dessécher la bouche. Partant de là, il devient difficile de s'humidifier les lèvres pour glisser correctement sur l'embouchure.
- boire une boisson chaude (thé, café, etc...) juste avant de jouer. L'air chaud et humide que l'on expulsera ensuite ira se condensé sur les anches et les plaques métalliques froides, et les valves vont avoir tendance à coller.

- et quelques autres...
Même si on décide de jouer de l'harmonica "d'oreille", on gagnera en vitesse de progression à le travailler avec une approche musicale théorique avec solfège.

La principale difficulté de l'harmonica chromatique est de synchroniser :
- souffler/aspirer
- le déplacement
- le piston
- les coups de langues

D'abord, les gammes majeures :

- les plus faciles :
DO majeur : le piston reste en position repos pour toutes les notes
Réb ( ou DO # ) majeur : le piston reste en position poussée pour toutes les notes

- la moins rapide :
LA majeur : le piston est utilisé pour chaque trou, pour une note sur 2, avec en plus une inversion de flux d'air

- les plus rapides :
SIb majeur : 3 notes sur certains trous, dont 2 dans le même sens de flux d'air
Mib majeur : même avantage
LAb majeur : même avantage

- Pour les autres :
Il est très clair que les "gammes à bémols" ( avec une armature en bémols à la clé ) sont plus rapides que les "gammes à dièses" ( avec une armature en dièses à la clé )

Mon choix des DO pour le chromatique 12 trous :

Pour les montées et descentes des gammes, j'ai fait le choix, il y a très longtemps, de ne plus utiliser les DO4, DO#4, DO8, DO#8. C'est à dire que j'ignore complètement ces notes, je les ai "oubliées". Ceci me permet de ne plus me tromper entre les 2 DO qui se trouvent côte-à-côte (DO4 et DO5, DO#4 et DO#5, DO8 et DO9, DO#9 et DO#9), vu que je saute systématiquement sur celui qui se trouve à droite.

Le déplacement horizontal :

J'ai fait le choix (et c'est ce que je conseille toujours aux débutants), depuis très longtemps, de ne pas bouger la tête latéralement, mais de bouger l'harmonica latéralement.
Je suis d'ailleurs très content que Wim Dijkgraaf - qui est quand même une super pointure ! - conseille la même chose sur son nouveau blog.
==> 2ème vidéo ==> http://www.effortlessharmonica.com/harmonica-how-to-play/mastery/harmonica-lessons-movement/

 

 

Il en reste encore à remplir... ça va venir...

Voir aussi ==> Articles

 

 

 

Un site très intéressant pour les techniques d'utilisation de l'instrument, mais en anglais :

Harp On! By G.

 

(Haut de page)

Retour accueil


Mes articles pour la revue H2F

 

"La santé et l'harmonica"

Ici ! ==>   Fichier PDF ( 11 Ko )

"L'informatique musicale, aide précieuse pour tout musicien"

Ici ! ==>   Fichier PDF ( 20 Ko )

"Comment aborder le jazz à l'harmonica chromatique ?"

Ici ! ==>   Fichier PDF ( 23 Ko )

Mon témoignage "J'ai pris des cours avec Claude GARDEN"

Ici ! ==>   Fichier PDF ( 29 Ko )

"Revenons sur le souffle, l'aspiration, et les fuites d'air nasales"

Ici ! ==>   Fichier PDF ( 14 Ko )

"Le jazz à l'harmonica chromatique; comment improviser "à peu près juste" sur "All of me" ?"

Ici ! ==>  Fichier PDF ( 163 Ko )

"Le jazz à l'harmonica. Comment improviser "à peu près juste" sur "La fille d'Ipanéma" ?"

Ici ! ==>  Fichier PDF ( 27 Ko )  
Nota : la version précédente (version I) contenait une erreur que j'ai rectifiée dans cette version actuelle (version J)

"Le problème des 2 DO côte-à-côte"

Ici ! ==>  Fichier PDF ( 24 Ko )

"Le jazz à l'harmonica. Comment improviser "à peu près juste" sur "Autumn leaves" ?"

Ici ! ==>  Fichier PDF ( 88 Ko )  

 

(Haut de page)

Retour accueil


Entretien de l'Harmonica Chromatique

A remplir... ça va venir...

 

 

 

 

Deux sites très intéressants pour la technique de l'instrument, mais en anglais :

Harp On! By G.
Franz Chmel

 

(Haut de page)

Retour accueil


 La santé par l'Harmonica

Intérêt de la pratique d'un instrument à vent dans le cas d'un problème neurologique ( par exemple ) :

- Aide à la ré-éducation de la langue, des lèvres, de la gorge et de la respiration.
- Le plaisir de jouer de la musique est excellent pour le moral.
- Vie sociale qui en découle si on joue avec d'autres musiciens et/ou si on fait quelques petites prestations publiques..

Avantages de l'harmonica sur les autres instruments de musique à vent :

- Il n'est pas nécessaire d'avoir une grande capacité pulmonaire.
- Une grande puissance de souffle n'est pas indispensable.
- On joue autant en soufflant qu'en inspirant.
- On fonctionne, en gros, à mi-volume de sa respiration.

Avantages du jazz :

- On respire quand on veut; ce qui n'est pas le cas de la musique classique.
- En cas de limitation respiratoire, on stoppe son phrasé et on reprend quand on le peut; tout comme on peut le faire lors d'une conversation. En classique, le phrasé est imposé.
- Il n'est pas nécessaire d'être un virtuose; on peut faire moins de notes, tout en les choisissant mieux et en y mettant plus d'expression.
- On peut choisir un répertoire lié à ses limitations, et phraser en conséquence. Par exemple, si on ne peut plus assurer des notes longues, on peut phraser, en lieu et place, avec plusieurs notes courtes, et qui plus est, les choisir alternées entre soufflées et aspirées.

Voici un article que j'avais transmis à une autre harmoniciste pour que ça paraisse dans la revue de H2F. Le thème en était, en gros, la santé grâce à la musique et à la pratique de l'harmonica :

         ==> Articles (voir "La santé et l'harmonica")
    

 

(Haut de page)

Retour accueil


Mon avis sur les harmonicas chromatiques que je possède    ( Retour accueil )

A l'heure actuelle (octobre 2011), mes 3 harmonicas préférés, au quotidien, sont :

1 - Hohner CX12JAZZ

2 - Hering Special 48

3 - Seydel Saxony

 

Ci-dessous mes avis, pour les harmonicas chromatiques 12 trous que je possède et que j'ai donc personnellement essayés...

Hohner 12 trous (par ordre croissant de prix):

Chrometta 12 trous (existe aussi en 8,10 et 14 trous) :

Cette gamme se situe dans les premiers prix.
Avantages : le prix, plaques vissées (pour les modèles récents), bonne étanchéité, entièrement démontable ce qui permet de le nettoyer.
Inconvénients : la sonorité est un peu molle et feutrée, embouchure trop large et qui ne glisse pas très bien.

Chromonica et Larry Adler 12 trous :

Ces 2 harmonicas sont à peu près équivalents. Plus chers que les Chrometta 12 trous.
Avantages : sonorité meilleure que les Chrometta
Inconvénients : plaques clouées (risque de mauvaise étanchéité), embouchure qui jaunit

Toots 12 trous :

Plus chers que Larry Adler 12 trous. Bonne sonorité.
Avantages : sonorité meilleure que LarryAdler 12 trous, embouchure meilleure aussi car elle glisse bien et ne s'oxyde pas.
Inconvénients : plaques clouées (risque de mauvaise étanchéité).

Super Chromonica 270 de luxe 12 trous :

Dans la gamme de prix des Toots.
Avantages : bonne sonorité, plaques vissées, embouchure de la qualité des Toots, bonne réponse, bonne étanchéité (si les plaques ont été correctement montées, en usine, sur le sommier bois), entièrement démontable
Inconvénients : remontage assez laborieux pour réaligner correctement plaques et sommier en vue d'une bonne étanchéité

CX12 et CX12 JAZZ (12 trous) :

Prix du CX12JAZZ un peu plus élevé que les Toots et 270.
Avantages : bonne sonorité, très bonne étanchéité, très bonne réponse, plaques vissées, entiérement démontable, entretien et nettoyage aisé
Inconvénients : embouchure glisse bien, mais un peu moins bien que les embouchures des Toots et Chromonica270, même pour l'embouchure CX12JAZZ

Tous ces chromatiques Hohner ont l'inconvénient que la mécanique du piston s'encrasse rapidement, nécessitant un démontage et un nettoyage de cette mécanique.
Avantage du CX12 : ça se démonte en 10 secondes et sans outil !!!

Hering 12 trous :

Hering Special 48 :

Très bon harmonica (acheté en décembre 2008). Mais je préfère la réponse du CX12 qui permet de meilleures attaques.

Avantages : bonne sonorité, bonne étanchéité, bonne réponse, embouchure glisse très bien (mieux que tous les harmonicas ci-dessus), plaques vissées, entiérement démontable. La mecanique du piston est excellent; le piston coulisse très bien et s'encrasse très peu vite.
Les anches sont parfaitement réglées d'usine; aucune retouche ne m'a été nécessaire pour mon type de jeu où je mets de l'attaque.

Inconvénients (le CX12JAZZ étant ma référence) : entretien du piston/embouchure nécessite un tournevis, son moins puissant que le CX12

A l'heure où j'écris (décembre 2008), je n'ai pas encore eu l'occasion de le démonter complètement.

Additif (juin 2009) : J'ai eu l'occasion de démonter, l'embouchure pour la nettoyer, ainsi que le piston (au bout de 2 mois et demi d'usage sans problème). Aucun problème pour le démontage et remontage.

Par contre, le sommier de mon premier "Special 48" s'est fêlé en mai. J'en ai donc acheté un deuxième (en mai 2009) dont je suis, aussi, très content.

Additif (août 2009) : j'en ai acheté 2 autres encore (dont un pour offrir)
Sur un : une anche à retoucher pour mon type de jeu, mais c'est jouable.
Sur l'autre : 4 anches à retoucher, mais c'est jouable.
Je continue donc à être satisfait de ce modèle d'harmonica.

Hering Velvet Voice :

(Acheté en février 2009)
Aussi bon que le Special 48.
La forme des capots, et le fait qu'ils soient très lisse, font que la tenue en main est moins facile : l'harmonica glisse dans la main gauche.

Je préfère le "Special 48" au "Velvet Voice", uniquement à cause de ce problème de tenue en main qui glisse. A part ce problème, leurs bonnes qualités sont identiques.

Suzuki 12 trous :

SCX 48 12 trous :

(acheté en décembre 2008)
Bon harmonica, mais il vient, pour moi, après le CX12JAZZ et le Special 48 Hering
Avantages : bonne sonorité, bonne étanchéité, réponse un peu molle, embouchure glisse bien , plaques vissées, entiérement démontable. Les anches sont à peu près bien réglées d'usine.
Inconvénients : entretien du piston/embouchure nécessite un tournevis, son moins puissant que le Hering Special 48.

A l'heure où j'écris (décembre 2008), je n'ai pas encore eu l'occasion de le démonter complètement.
Par contre, au bout de 15 jours d'utilisation, le piston commençait à se coincer. J'ai donc été obligé de nettoyer le piston/embouchure, et je n'ai pas trouvé aisée la remise en place de cet ensemble.

Octobre 2010 : depuis janvier 2009, ce SCX48 séjourne dans le fond d'un tiroir. Cela veut tout dire...

Mars 2011 : je l'ai ressorti. Je le trouve bien, mais son piston se coince, ça oblige à démonter tous les 4 ou 5 jours.

Seydel 12 trous :

Saxony 12 trous :

(acheté le 31-03-2011)
Alors... premières impressions...
- Bonne brillance des notes, mais je trouve que les notes dans l'octave grave sonnent un peu plus étouffées (son feutré, moins de pêche, moins de clarté, moins de brillance,...) que le Hering Special 48, et surtout que le CX12.
- Les notes de l'octave aiguë sortent bien : un petit poil mieux que le Hering, et un gros poil mieux que le CX12.
- L'ouverture des anches semble bien réglée : aucune ne s'étouffe (latence) quand j'attaque fort dessus.
- Le trou 12A< sort un RE (c'est bien, je préfère ça qu'un DO#).
- La glisse de l'embouchure est bonne. Elle est de forme biseautée. Dommage elle est moins fine que celle du Hering.
- D'après ce que je vois sans démontage, toutes les anches sont valvées sauf les 4 anches du trou 12.
- La coulisse du piston me semble un peu plus serrée que le Hering. Donc, j'aurais tendance à penser que, d'ici 3 ou 4 jours, il va falloir que je démonte ce mécanisme pour cause de coincement...
- Il n'est pas trop lourd.
- Bonne tenue en main, mais il est un peu moins haut que le Hering, et surtout que le SCX48. En gros, sa hauteur est comme celle des Toots12. Sur ces petites dimensions, on a toujours un peu de mal à placer ses doigts de la main gauche pour bien tenir le chroma.
- Les capots sont mats. Tant mieux car je pense que ça glisse moins avec la sudation.

La boite :
L'intérieur est tellement ajusté et enveloppant qu'on a du mal à prendre le chroma pour le sortir de sa boite.
On est obligé de retourner la boite, et de le faire tomber dans la main (main qu'on aura eu l'intelligence de placer en dessous avant de retourner la boite !).
Opération à faire plutôt au-dessus d'une table, et pas dans le vide au 12ème étage !!!
Je trouve ça dommage...

Mon classement des 12 trous que j'ai achetés, et donc personnellement essayés :

1 - CX12JAZZ

2 - Hering Special 48

3 - Hering Velvet Voice

4 - Seydel Saxony

5 - Suzuki SCX48

6 - Super Chromonica 270 de luxe 12 trous

X - les autres...

Les problèmes de tenue en main et de sudation :

Quand je jouais sur des Larry12, Chromonica12 et Toots12, j'avais souvent des problèmes de glissement du chroma dans ma main gauche. C'était surtout quand je jouais dans une atmosphère chaude (l'été par exemple), à cause de mes doigts qui transpiraient un peu sur le capot (et pourtant, je n'ai jamais eu les moins moites !!! Mes mains sont plutôt normalement sèches).

Pourquoi ?
Je vois plusieurs raisons :
- avec le chroma, l'index de la main droite pousse sur le piston. Bien sûr, le ressort s'enfonce mais... l'effort de pression de l'index est quand même transmis à tout le chroma, et ce sont les doigts de la main gauche qui doivent faire "étau" pour ne pas que le chroma glisse
- ces harmonicas sont petits et laissent peu de place pour positionner les doigts de la main gauche
- les capots sont lisses, surtout ceux des Toots12.

Je trouve que ce problème existe moins avec les chromas 16 trous, ils sont plus gros, et donc, on les tient mieux.

Le CX12 ne glisse pas du tout dans la main gauche, c'est même carrément impossible avec la forme de son capot qui vient se caler au fond de la pince formée par le pouce et l'index de la main gauche.

Chez Hering (Special 48 et Velvet Voice), les chromas sont un peu plus haut, on les tient donc un peu mieux en main. Mais les capots du Velvet Voice sont hyper lisses et donc... hyper glissants !

Le SCX48 que j'ai (dont le piston, qui se coince tous les 3 jours, m'agace !!!) est encore plus haut que les Hering. On le tient donc plus facilement dans la main gauche, et il glisse encore moins que le Hering Special 48.

Le Saxony ne glisse pas. Les capots mats que j'avais choisis, doivent y être pour quelque chose.

Mais le top du top, c'est le CX12 !

 

(Haut de page)

Retour accueil